Qualexpert
L’optimisation de vos performances

Accueil > Formation > Responsabilité sociétale > Formation ISO 26000 : La norme de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (...)

Formation ISO 26000 : La norme de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE)

La norme ISO 26000, est devenue un instrument de régulation de la responsabilité sociétale des organisations et le référentiel incontournable en matière de Développement Durable. Elle a été initiée en 2001 par des organisations de consommateurs inquiets face aux pratiques de certaines multinationales et de leurs conséquences sur les conditions de travail et de vie des populations.
Elle clarifie le concept de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) en vue de la rendre accessible à tout type d’organisation (entreprises, collectivités territoriales, associations, etc.) en incluant certains principes des normes de qualité ISO 9000, des normes de management de l’environnement ISO 14001, des normes de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) et représente une contribution majeure aux objectifs de développement durable.
Cette formation réalisée par robert DURET évaluateur CAP2000, destinée aux Développement Durable pour l’avenir de votre structure, vous fera découvrir les améliorations de son image, la maitrise des risques, la mobilisation des équipes autour d’un projet commun, etc.

Durée 3 jour(s)

Objectifs pédagogiques

  • Maîtriser
  • Démontrer le comportement responsable de votre organisation
  • Valoriser votre démarche et votre stratégie Développement Durable grâce à la communication

Le programme

1. Approche de la norme 26000

  • Origines, objectifs, contenu global et vocabulaire associé.
  • Fondamentaux de la norme ISO 26000 :
  • Volonté de l’organisation d’assumer la responsabilité des impacts de ses activités et de ses décisions sur l’environnement et d’en rendre compte
  • Définition de la responsabilité sociétale :
  • Responsabilité d’une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et de ses activités
  • Le comportement transparent et éthique induit :
    • La contribution au développement durable à la santé et au bien-être
    • La prise en compte les attentes des parties prenantes
    • Le respect les lois et des normes en vigueur
  • Les pratiques fondamentales de responsabilité sociétale :
    • L’identification des impacts des décisions, des activités au regard de l’ISO26000
    • L’identification des parties prenantes et la communication
  • La détermination des domaines d’action prioritaires à partir :
    • Des impacts sur l’ensemble de la chaîne de valeur (cycle de vie de l’activité/produit/service)
    • De la prise en compte systématique des 7 questions centrales
    • D’un périmètre étendu de sa responsabilité au sein de sa sphère d’influence
    • De ses parties prenantes 2. Lignes directrices de la Responsabilité Sociétale
  • Comprendre et identifier les moyens de s’engager sur les grands thèmes de la RSE :
    • La gouvernance de l’organisation ;
    • Les droits de l’homme ;
    • Les relations et conditions de travail ;
    • L’environnement ;
    • Les bonnes pratiques des affaires ;
    • Les questions relatives aux consommateurs ;
    • L’engagement sociétal : l’aide au développement des populations locales.
    • Les implications concrètes dans l’organisation de l’entreprise.

3. Les bonnes pratiques de l’engagement dans le Développement Durable

  • La gouvernance qui favorise des décisions fiables cohérentes avec les attentes des parties intéressées.
  • Le principe de l’égalité et de conformité aux lois en vigueur.
  • L’organisation interne pour assurer la bonne gestion de l’entreprise et la transparence des comptes.
  • La définition des indicateurs et d’un plan d’action global et progressif
  • La notion d’éthique en entreprise : bonnes pratiques des affaires, charte de comportement, respect des engagements pris.
  • La caractérisation des impacts du développement durable sur son métier.
  • La santé et de la sécurité des salariés
  • La maîtrise des risques (financiers,..)
  • La recherche de résultats fiables à long terme dans une logique d’équilibre sociétal.
  • Les indicateurs financiers et extra-financiers ; intégrer les indicateurs sociaux et environnementaux dans sa balanced scorecard.
  • La communication des décisions prises, des dispositions mises en œuvre et des résultats obtenus.
  • Le développement d’une relation gagnante avec les parties prenantes
  • Le partage de la responsabilité.
  • L’autoévaluation de son engagement
  • La valorisation des actions menées à bien

4. Bénéfices de l’adoption de la norme ISO 26000

  • Afficher un « label » d’engagement sociétal facilite votre communication auprès de vos partenaires, clients, fournisseurs
  • Valoriser votre démarche (à chaque jalon correspond un logo).
  • Valoriser votre stratégie Développement Durable
  • Communication des performances atteintes (attestation)
  • Fidélisation des clients au travers des performances en matière de responsabilité sociétale,
  • Valorisation des actions auprès des actionnaires et partenaires (fournisseurs...),
  • Accès facilité aux marchés financiers (Investissement Socialement Responsable...),
  • Reconnaissance en interne des initiatives menées par les collaborateurs,
  • Amélioration de la notoriété de l’entreprise auprès de la société (consommateurs, pouvoirs publics, collectivités territoriale…).
  • Crédibilisation et différenciation de votre démarche,
  • Prise en compte et analyse des attentes des parties intéressées.
  • Amélioration du dialogue et de la communication avec les parties intéressées grâce au bilan responsable,
  • Ouverture vers de nouvelles parties intéressées et amélioration de l’ancrage territorial.
  • Accroissement des activités à l’échelle mondiale : ce véritable passeport international prouve le comportement responsable de l’organisation,
  • Développement de nouveaux marchés ou produits,
  • Google+
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Viadeo